Après 2 années passées dans nos nouveaux locaux, mieux adaptés à notre mission et plus spacieux, nous avons amélioré l’accueil ainsi que les services. Cependant, ces bonnes résolutions sont constamment remises en cause par le nombre croissant de bénéficiaires.

En effet, trop de nouveaux inscrits, trop de nouvelles familles en détresse. Et pourquoi ? Pour beaucoup, c’est TOUT SIMPLEMENT :
➢ chômage,
➢ attente de droits,
➢ dossier en cours,
➢ sortie de CMU mais pas encore « d’aide à la mutualisation »
Des délais administratifs qui ne s’améliorent pas, ainsi qu’un manque probable de concertation sur l’aide aux personnes en difficulté au sein des administrations, sont au cœur des problèmes qui génèrent ce nombre croissant de demandeurs.

Pour tous les bénéficiaires, nous sommes là ! ….mais aussi, d’autres associations interviennent, qui se chargent, de façon spécifique :
• du logement comme SNL,
• de l’équipement de la maison avec Le comité national des amis d’Émmaüs,
• de la réinsertion (service emploi de la CCPL, le PLI…),
• ou encore de la remise à niveau en Français avec Renaissance et Culture.

Nous recevons des dons, ceux-ci nous permettent de « faire plus ». À la création de notre association, nous finissions toujours nos articles par “aidez-nous à garder l’esprit solidaire”. Eh bien, il nous semble que cet esprit là est bien là.